Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 19:00

Lecteur, lectrice,

 

Quand tu vis comme moi dans une ville moyenne de province, et qu'il t'arrive de lire les us et coutumes de cette étrange tribu qu'on appelle la blogueuse, tu finis par te poser des questions sur la Parisienne, cet être subtil et insaisissable. Et tu finis par en avoir une image quelque peu cliché.

 

Et avant que tu ne commences à me jeter des cailloux : j'ai vécu à Paris. 5 ans. Moi aussi j'ai été un cliché vivant.

 

http://inthestreetofmode.files.wordpress.com/2010/12/coco_chanel.jpg?w=584

La Parisienne, dont Gabrielle Chanel, la quintessence de la parisienne

 

Habitat naturel

Le cliché :

La Parisienne te dit régulièrement qu'elle ne pourrait pas vivre hors du Marais. Ou que hors du 6ème point de salut, en version chic.

 

La réalité :

Il est plus vraisemblable, si elle bosse, qu'elle vive dans le 14ème, 15ème, le 18ème ou le 19ème dans un minuscule appart qu'elle paie 3 fois un 100 mètres carrés en province, qui donne sur une cour borgne. Mais au moins, elle a la sensation qu'elle peut voir la Seine quand elle veut.

 

Quand elle passe le périph elle fait "huhuhu, je sors du monde civilisé".

 

Ce qui doit lui arriver souvent puisqu'il y a de fortes chances pour que son bureau soit situé à la défense.

 

Plumage

La Parisienne s'habille en plein de couleurs. En noir ou en noir. Des fois elle met du blanc, aussi. Et du rouge, mais uniquement sur sa bouche et sous ses chaussures à semelles rouges (des Louboutin forcément). Et pour les sacs, elle ne porte que du luxe. Sinon ça n'a aucun intérêt.

 

Sa petite peau douillette ne supporte que le cachemire. Sinon ça la gratte.

 

http://lewebpedagogique.com/cinemapassion/files/2008/09/funny-face-ballon.jpg

Miss Audrey a bien compris le principe par exemple

 

La réalité :

Les talons de 12 ça fait un mal de chien aux pieds, et les Louboutin ça coûte presque un loyer. Les sacs de haute couture c'est pire. Et le noir, c'est trop noir.

 

La Parisienne met donc aussi du bleu marine et ne sort jamais sans ses ballerines, qui sont son assurance confort, surtout qu'elle marche beaucoup. Et même des fois elle met de la couleur, l'an passé c'était la tendance color block, elle a osé le haut rouge avec un pantalon noir (tout de même)

 

Et même des fois ses ballerines ne sont même pas des Repetto. Et la Parisienne aime bien des marques autres que Maje, Sandro... où on achète des pulls en pur poil de pétrole (en tissu synthétique quoi) pour un prix rhédibitoire. Elle s'habille aussi bien chez Monop, la Redoute, Promod, que n'importe quelle Provinciale.

 

 

Nourriture :

Le cliché :

La Parisienne se nourrit de caféine (café, Coca light), théine (du thé en provenance de chez Mariage Frères uniquement), de la fumée de ses cigarettes, de champagne, de mojitos, de macarons Pierre Hermé (ou Ladurée si elle est mainstream) et elle a tenté les cupcakes, mais c'est surtout pour les regarder : le glaçage au beurre ça la fait grossir, après elle sera toute boudinée dans son skinny taille 36.

 

http://mode.glamourparis.com/wp-content/uploads/2011/01/macaron-pierre-herme.jpg

 

La réalité

Le thé Mariage Frères n'a aucun goût, bien qu'il sente bon.

 

Avec la mode du bio et des AMAP, la Parisienne a dans son frigo plein de légumes dont elle ne sait pas le nom, et qu'elle ne sait pas cuisiner mais elle essaie tout de même.

 

Le tabac c'est mauvais pour la santé, la Parisienne a arrêté. Ca la met d'ailleurs de mauvais poil.

 

Les mojitos tout le monde en boit, maintenant la Parisienne s'est mise aux cocktails à la cranberry.

 

Sport

Le cliché :

La Parisienne ne pratique qu'un seul sport : le shopping.

 

http://www.linternaute.com/sortir/exposition/selection/13-expositions-a-voir-en-juin/image/kiraz-31043.jpg

 

La réalité :

Au vu des prix des salles de sport, la Parisienne a effectivement le choix entre le shopping ou le running en milieu urbain. Mais des fois elle va à la déferlante roller. Ou à la piscine.

 

Dans la réalité, la Provinciale a elle aussi tendance à entretenir son petit corps douiller en allant passer 3h00 dans les magasins, bien que les salles de sport soient beaucoup moins chères. Elles sont toutes aussi fatiguantes.

 

Relations :

Le cliché :

La Parisienne a des tas de soucis de relations.

 

Avec sa mère, qui est un peu chiante et qui ne la comprend pas.

 

Avec son psy, qui ne la comprend pas et qui ne comprend pas que avec ce qu'elle lui donne par mois elle pourrait (enfin) s'acheter des Louboutin.

 

Avec son/ sa colloc, qui ne respecte pas son intimité (ou est amoureux d'elle si c'est un colloc)

 

Avec son ex, avec qui elle entretient une relation "compliquée"

 

Avec son boss, qui ne comprend pas qu'elle a besoin d'un salaire décent (lui permettant de s'acheter des Louboutin)

 

Il n'y a que Croquette, son chat tigré, qui la comprenne vraiment

 

http://files.fluctuat.net/images/k/i/kiraz1.jpg

 

La réalité :

Beaucoup de propriétaires refusent les animaux de compagnie, et la Parisienne n'a pas vraiment envie de quitter son appartement d'où on voit presque la Seine pour seulement presque un SMIC. Une aubaine.

 

Pour le reste, elle n'a ni plus ni moins de problèmes relationnels avec les gens que la plupart des autres personnes.

 

 

Origines

Le cliché :

La Parisienne aime à faire croire qu'elle est née dans la ville et qu'elle la connaît comme sa poche.

 

La réalité :

Il est fort probable que la Parisienne soit née et ait grandi à Rennes, ou à Clermont Ferrand. La Parisienne est souvent... une provinciale cachée !

 

Migration

Le cliché

La Parisienne migre plusieurs fois par an.

 

Courchevel, Méribel ou Megève en hiver, où elle va skier en doudoune "luxe" de ville qu'elle a payé un prix indécent, et danser en moon boots dans un restaurant d'altitude lounge.

 

Goa ou Bali l'été, où elle se repose dans une tenue légère et agréable. La côte d'Azur si elle est mainstream.

 

http://4.bp.blogspot.com/-3OdnRYnXUk4/TunyCd8s2DI/AAAAAAAAFro/O7oRj2pWP00/s1600/Kiraz_2.jpg

Et le reste de l'année elle se fait des breaks à Londres, Lisbonne, Berlin, Bruxelles, Istanbul ou Prague.

 

La réalité :

Effectivement la Parisienne se fait des breaks dans les endroits où vont toutes les Parisiennes du monde.

 

Mais pour le ski, il y a des chances pour qu'elle n'en ai jamais fait et donc qu'elle y aille une fois comme ça puis renonce, la neige c'est froid.

 

Et pour les vacances, il est plus vraisemblable qu'elle ira à Oléron ou dans la maison familiale en Ardèche, car elle est trop fauchée pour s'acheter un billet pour Bali, elle a un loyer à payer fort cher le reste de l'année.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Colombe Vintage - dans blablatage
commenter cet article

commentaires

Cacahuète 25/09/2017 10:46

Parisienne depuis toujours (oui oui j'y suis née et je connais presque que ma ville) j'attends encore le moment où je pourrais espérer avoir des louboutins, un sac de luxe et de quoi payer le loyer

caroline 25/01/2012 21:19


Je ne suis pas parisienne ... j'ai les pieds sensibles et je n'arrive pas à souffrir dignement 

LaNe 21/01/2012 12:30


Alors non, je suis pas d'accord ! Mariages Frères c'est la vie !! 


(et sinon je pense qu'un provinciale, même après avoir vécu 3 ans à Paris et pris tous ses "tics" ne se sentira jamais à 100% parisienne... enfin pas quand on vient d'un des plus beaux coins de
France, on reste très chauvin ;))

Colombe Vintage 22/01/2012 20:00



Tous les coins de France sont les plus beaux ! Enfin sauf certains je vais pas les nommer sinon je vais m'attirer des foudres ^^


Pour le Thé, tu as déjà goûté le Dammann ? Le magasin est en plus... Place des Vosges, soit l'épicentre de la Parisienne hipster. C'est un meilleur rapport qualité prix que le Mariage je trouve
(enfin à mon goût)



Rose-Amoureuse 21/01/2012 10:48


Parisienne actuellement, fausse parisienne pour préciser vu que je viens de Normandie, il est vrai que je bois beaucoup du café, que j'attends les vacances (et pas loin de Megève) avec impatience
et que le shopping, euh non lèche-vitrines, c'est mon sport de temps en temps.

Colombe Vintage 22/01/2012 19:58



Ah ah, je t'ai donc débusquée ! Je te rassure je faisais comme toi à Paris (sauf que je faisais du sport, j'avoue)



Arsinoé la Crapaude 20/01/2012 20:12


T'as oublié: elle est forcément mince et élégante, et fait du pilate et du kravmagayogazumba :)

Colombe Vintage 22/01/2012 19:58



Et en plus elle fait un boulot "créatif" ou dans la com, ou attachée de presse, enfin un truc glamour



Qui Sont Les Corn-Flakes ?

  • : Des jedis dans mes cornflakes
  • Des jedis dans mes cornflakes
  • : Le blog qui aime les jedis, Gaston Deferre et les petits déjeuners !
  • Contact

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Colombe Vintage sur Hellocoton

Où Sont Mes Corn Flakes ?

Précédemment